19 morts et 50 blessés à Manchester après une explosion

Ce lundi soir, à la fin d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande, l'Arena de Manchester, salle de spectacles située dans la ville britannique du même nom, a été le cadre d'un "sérieux incident". Après que de nombreux internautes ont évoqué une "explosion", la police, intervenue dans cette salle de concerts disposant d'une capacité de 21.000 places, a dénombré "pour le moment 19 morts et cinquante blessés". Elle a vivement recommandé à la population d'éviter le secteur. 

Un événement "traité comme un incident terroriste" par la police

Dans un communiqué publié dans la nuit, la police a ainsi déclaré: "Peu avant 22h35 ce lundi 22 mai 2017, la police a été sollicitée par les signalements d'une explosion à l'Arena de Manchester. Pour le moment, on a confirmé la mort de 19 personnes, et la présence d'environ 50 blessés. Actuellement, l'événement est traité comme un incident terroriste à moins que le police ne recueille des éléments différents." Après que cette publication a été rendu public, la police a procédé à une explosion contrôlée aux abords de l'Arena de Manchester avant de spécifier sur Twitter que l'objet de l'opération consistait finalement en des effets personnels abandonnés et non "un élément suspect". 

Plus tôt, les forces de l'ordre de Manchester avaient expliqué: "Les services de secours sont en cours d'intervention après les signalements d'une explosion dans l'Arena de Manchester. (...) Nous vous prions d'éviter  la zone alors que les premiers intervenants travaillent inlassablement sur les lieux. Les détails concernant un service des victimes seront fournis aussi vite que possible". 

Un mouvement de panique

La presse a fait écho de témoignages de personnes présentes sur les lieux. "Nous étions en train de quitter la salle après le concert d'Ariana Grande vers 22h30 lorsqu'on a entendu un bang, comme une explosion, qui a paniqué tout le monde, et tout le monde essayait de fuir la salle", a raconté Majid Khan, 22 ans, à l'agence britannique Press Association.
    
"Tous les gens qui étaient de l'autre côté de la salle de concerts où le bang a été entendu sont soudain venus vers nous en courant et ils essayaient de sortir, donc ça bloquait, et tout le monde fuyait vers la sortie qu'il pouvait trouver le plus rapidement possible", a-t-il ajouté. "C'était la panique".

La BBC signalé que l'activité sur les lignes ferroviaires de la gare de Manchester Victoria, non loin de la salle de concerts, a été interrompue. Sur la toile, les messages de solidarité ont commencé à émerger dans la nuit. 

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a publié quelques mots de soutien sur Twitter: "Londres est aux côtés de Manchester - nos pensées vont à ceux qui ont été tués ou blessés ce soir et à nos courageux services d'urgence. 

BFMTV
Le 23 mai 2017

Écrire commentaire

Commentaires : 0