Atteinte d'un cancer du sein, elle partage son astuce pour se dépister soi-même

A 27 ans, l'Anglaise Hayley Browning s'est fait diagnostiquer un cancer du sein grâce à la pratique de l'autopalpation, mais allongée et non debout comme c'est habituellement recommandé. Elle a publié son conseil sur Facebook pour inciter les femmes à pratiquer ce dépistage de ces deux manières.



Pour le dépistage du cancer du sein, les consignes en France consistent à ce que les femmes procèdent à un examen clinique des seins (palpation) tous les ans dès l’âge de 25 ans. Les femmes entre 50 et 74 ans qui ne présentent ni symptôme, ni facteur de risque autre que leur âge doivent quant à elles réaliser une mammographie tous les deux ans, complétée si nécessaire par une échographie. Les femmes peuvent aussi rechercher des anomalies en procédant à une autopalpation des seins.

Ce geste consiste dans un premier temps à se tenir debout devant un miroir avec les deux bras le long du corps ou les mains placées sur les hanches et d'observer la forme et la taille des seins de face et de profil. La deuxième étape de cet auto-examen, considérée comme plus facile sous la douche, consiste à lever un bras au-dessus de la tête et à presser le sein et le mamelon avec le bras inverse pour vérifier qu'il n'y a pas d'écoulement de liquide, de fossettes de grosseurs anormales ou de plis ou peau.

Il est important de ne pas oublier la zone entre le sein et l'aisselle, de commencer par la partie externe et d'effectuer de petits cercles avec les doigts. Cette technique, Hayley Browning la connaît bien, mais elle a dû la réaliser quelque peu différemment pour pouvoir détecter une grosseur qui l'a amenée à consulter. Comme l'explique The Mirror, cette Anglaise de 27 ans a partagé une astuce qui peut aider d'autres femmes.

"Je veux atteindre autant de personnes que possible"

Dans un message Facebook posté début février, la jeune femme explique qu'on lui a diagnostiqué un cancer du sein il y a trois semaines. Mais elle précise qu'elle n'a pas pu sentir la grosseur en se positionnant debout, et que seule la position allongée a permis de le faire.

 

"Je pouvais sentir la grosseur seulement quand j'étais allongée. Elle disparaissait complètement quand je me mettais debout. La plupart des sites Internet vous disent de vérifier la présence de grosseur lorsque vous êtes sous la douche, mais si j'avais suivi ce conseil, la tumeur serait devenue trop grosse pour être traitée. Même le chirurgien n'arrivait pas à la sentir quand je me tenais debout", écrit-elle.

Hayley Browning a donc voulu lancer un appel à toutes les femmes pour les inciter à pratiquer une palpation, ou à se la faire réaliser, aussi bien en position couchée que debout. "Comme je pense à mon long voyage à venir et à la chimiothérapie que je vais entreprendre, je veux atteindre autant de personnes que possible avec ce message", ajoute-t-elle, en le concluant avec le mot clé #LaidBackLumps.

De nombreux témoignages sur le dépistage 

Ce post n'a pas tardé à devenir viral, et a fait l'objet de pas moins de 150 000 partages. Dans les 23 000 commentaires recensées, plusieurs femmes ont fait remarquer qu'elles n'étaient pas conscientes de cette particularité et remercient Hayley pour ce message de prévention.

Ce dernier a également été l'occasion pour de survivantes du cancer du sein de partager leur propre histoire en ce qui concerne le diagnostic. Certaines affirment ainsi que leur "bosse" n'était visible qu'en levant les bras, d'autres que c'est la mammographie qui a permis de révéler sa présence.

Ce qui montre que le cas de chaque patiente est unique et que plusieurs actions peuvent être mises en place afin de favoriser une détection précoce. Deux jours après cette publication Hayley a été interviewé par le journal The Sun à propos de la portée de son message. "Ensemble, même si nous avons aidé une seule personne, alors ça valait la peine de le faire", a-t-elle déclaré.

 

Alexandra Bresson

bfmtv.com
Le 10 février 2017

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0