Coopération Burkina-République de Guinée : La deuxième session de la commission mixte pour consolider les liens d’amitié et de coopération

 

La deuxième session de la grande commission mixte de coopération entre le Burkina Faso et la République de Guinée s’est ouverte ce lundi 24 avril 2017 à Ouagadougou. Pendant deux jours, les experts des deux pays feront le bilan de l’état d’avancement de l’exécution des décisions prises lors de la première session. Des recommandations pour le renforcement de la coopération seront également à l’ordre du jour.

En mars 2011, s’était tenue en République de Guinée, la première session de la commission mixte de coopération entre le Burkina Faso et la République de Guinée. Au cours de cette session, quatre accords avaient été signés dans les domaines des consultations diplomatiques, des enseignements secondaire et supérieur, de la santé et de l’action sociale. Si des progrès ont été enregistrés de part et d’autre dans le cadre de l’exécution des programmes et projets issus de ces accords, l’exécution de certains ont connu des entraves.

Afin d’évaluer les actions menées et de formuler des recommandations adéquates pour une meilleure coopération, s’est ouvert ce lundi 24 avril 2017 à Ouagadougou la deuxième session de la grande commission mixte de coopération entre les deux pays frères.

Selon la ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’étranger, chargée de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Rita Solange Agneketom/Bogoré, la tenue de cette deuxième session est le signe manifeste de l’engagement commun des présidents Roch Kaboré et Alpha Condé à œuvrer à la consolidation des liens d’amitié et de coopération que les deux peuples entretiennent depuis des temps immémoriaux. Elle a par ailleurs invité les experts des deux pays à explorer des pistes nouvelles pour une consolidation de la coopération bilatérale.

Pour le ministre guinéen de l’Administration du territoire, Boureima Condé, la tenue de cette deuxième session manifeste l’engagement mutuel et réciproque des deux peuples à la promotion du développement. Ayant plusieurs réalités en commun, les deux présidents ont souhaité d’imprimer une nouvelle dynamique aux relations de coopération par le biais des sessions de la grande commission mixte entre les deux peuples. Il a également confié que le président Alpha Condé veut poursuivre le chemin de fer partant de Conakry à Kankan jusqu’à Niamey en passant par Ouagadougou comme un facteur d’intégration entre les différents peuples.

Notons que la République de Guinée a soutenu l’élection de Minata Sarmaté au poste de commissaire aux Affaires politiques de la Commission de l’Union Africaine.

Youmali Koanari
Lefaso.net

Écrire commentaire

Commentaires : 0