Le président Alpha Condé sur le site Demoudoula en voie de disparition

La forêt de Démoudoula est en voie de disparution, le site est entièrement occupé par les populations.

Face à cette situation, il y a 2 semaines, le président Alpha Condé a ordonné l'arrêt de l'occupation anarchique de cette réserve protégée, non constructible avant de se rendre sur les lieux, ce mardi 27 juin 2017 dans l'après midi, pour mesurer l'étendue des dégâts.

Pr Alpha Condé s'est étonné que les différents services spécialisés : les Gardes forestiers, nouvellement constitués, les ministères de l'environnement et de l'habitat n'aient pas réagi à temps pour empêcher un tel désastre à Démoudoula.

Une épaisse couche de terre rouge autour de l'étang, a considérablement retrécit le cours d'eau, la surface remblayée est comparable à 5 ou 6 terrains de football joints.

L'action est de M. Samba Diallo, depuis une cinquentaine d'années, est l'homme qui se présente comme le principal propriétaire terrien de cet endroit, il est en liberté surveillée, les gendarmes qui veillent actuellement sur la sécurité de la forêt de Démoudoula dans Ratoma, n'ont pas permis aux journalistes, de l'interroger sur ces motivations et ses complices, selon le Journaliste Aboubacar Camara.

Un long cours d'eau qui part de Coza, pour échouer sous  le pont de Kaporo  avec 80 sources encore actives.

Les camions du génie militaire sont entrés en action ce 27 juin 2017, première étape de la libération du lit de la rivière de Démoudoula. La démolition des contructions marquées au rouge et la réhabilitation de la forêt sont attendues

 

Reportage du Journaliste Aboubacar Camara

Écrire commentaire

Commentaires : 0