L'invasion des chenilles au Fouta Djallon

La campagne agricole 2017 menacée au Fouta Djallon, pour cause, les chenilles s'attaquent à 5 000 hectares de la végétation foutanienne.

La préfecture de Koundara, l'une des rares jusque là épargnées par les chenilles, vient aussi d'être touchée. Le service national de la protection des végétaux envisage une lutte écologique plus durable pour freiner le phénomène.

 

RTG du 19 juin 2017

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0