La GRATITUTE n'est pas à la portée de tous

Après avoir suivi le parcours du président français, élu le 7 mai 2017, je constate qu'Emmanuel Macron est un Grand Homme malgré son jeune âge (39 ans).

Non seulement il sait ce qu'il veut, il est intelligent, se respecte et respecte surtout les autres, tout comme le président sortant François Hollande.

Cliquer sur les liens suivants :
EMMANUEL MACRON - LES COULISSES D'UNE VICTOIRE  

Sibeth Ndiaye, la vraie star dans "Emmanuel Macron, les coulisses d'une victoire"

 

On comprend dans ce documentaire, le type de relation qu'il a eu avec l'équipe qui l'a suivie jusqu'à sa victoire finale. Il est reconnaissant envers ces personnes entièrement dévouées à sa réussite. La confiance qu'il leur accordée est salutaire, car elle a permis a chacun de se sentir utile avec l'esprit de cohésion.

Sous d'autres cieux, on entend une musique différente une fois élu : "personne ne m'a aidé, j'ai réussi tout seul", on oppose les uns aux autres, ce qui crée de la méfiance et des frustrations, les travaux ne sont pas coordonnés, puisque celui qui est accompagné, manque de GRANDEUR. Aucun égard pour les collaborateurs que l'on cherche systématiquement à réduire à néant, à la limite du harcèlement moral. Personne d'autre n'est plus méritant que soi. 

Alors qu'il suffit simplement de dire MERCI à ceux qui à quelque niveau que ce soit ont contribué à la réussite. Toutes ces personnes ne sont pas des opportunistes, comme on en rencontre dans les allées du pouvoir. Mais les personnes dévouées existent aussi.

L'exemple de la franco-sénégalaise Sibeth NDiaye est illustratif.

Dans une interview à Jeune Afrique publiée ce lundi, 8 mai 2017, elle  "explique s'être engagée au PS en 2002 avec l'arrivée de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle" alors qu'elle n'avait pas encore la nationalité française. Elle a ensuite poursuivi son engagement aux côtés de personnalités diverses dont son dernier mentor Emmanuel Macron qui lui a témoigné sa gratitude. C'est le signe des Grands Hommes.

Malheureusement, d'autres font preuve d'esprit de suffisance et d'ingratitude.

Ils ignorent que la qualité d'un homme d'Etat ne se mesure pas à l'argent et au matériel qu'il possède parfois indûment, mais plutôt aux valeurs qu'il incarne humblement.

 

Marie José YOMBOUNO

Administratrice de :.

www.guineesud.com

www.radioguineesud.com

France

Le 9 mai 2017

Écrire commentaire

Commentaires : 0