Le ministre Mamadou Talla tacle Abdoulaye Wade: « il va prendre sa retraite politique au soir du 30 juillet »

Le ministre de la Formation professionelle par ailleurs coordonnateur de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) dans le département de Kanel se dit satisfait de la campagne électorale qu’il a menée avec toute l’équipe de la coalition du président de la République dans ledit département. A l’occasion d’une conférence de presse en prélude au meeting de clôture, Mamadou Talla indique qu’Abdoulaye Wade prendra sa retraite au lendemain des élections législatives car il sera battu.

Le coordoe coordonnateur du parti maron/beige dans le département de Kanel est particulièrement sûr de la victoire de Benn Bokk Yakaar dans son fief. Selon lui, les réalisations du Président Macky Sall dans les 50 villages qu’il a pu sillonner avec les 10 maires du département co,nstitue un bilan positif. "Partout où nous sommes passés, les populations ont été reconnaissantes du travail qui a été fait par le président et son gouvernement », a renseigné le ministre de la Formation professionnelle. 

Le ministre en a profité ainsi pour déplorer la violence notée au sein de la coalition Benno Bokk Yakaar pendant la campagne électorale. De son avis, la violence ne mène à rien et cela ne passera pas, tout en rassurant que la coalition présidentielle gagnera les 45 départements. 

Interpellé sur le retour du « pape du Sopi », M. Talla promet de pousser Abdoulae Wade à la retraite au soir du 30 juillet 2017 ; car il sera battu à llate couture. « Wade n’a plus d’ambition pour le pays, son seul souci, c’est d’amnistier son fils Karim Wade, nous luis devons respect mais s’il veut installer la violence dans le pays, cela ne passera pas du tout ». 

Il a par ailleurs, regretté la démission du ministre Thierno Alassane Sall dans l’Apr. En l'en croire, « ce n’est pas le moment et puis Thierno Alasane Sall devrait revoir sa position parce que Thiès est très important pour Benno Bokk Yakaar. Mais quand même, il est libre de faire son choix. Mais, nul n’est irremplaçable », explique le ministre de la Formation Professionnelle. 

Cheikh Makhfou Diop Leral.net 
le 30 juillet 2017