Méditerranée: plus de 8.000 migrants secourus en 48H

Plus de 8.000 migrants ont été secourus au cours des dernières 48 heures en Méditerranée dans les eaux en face de la Libye, dont 5.000 lundi, ont indiqué mardi des gardes-côtes à l'AFP.

"Lundi, nous avons secouru environ 5.000 personnes qui se trouvaient à bord de quatre embarcations plus importantes, une plus petite et 18 canots pneumatiques", a déclaré un porte-parole des gardes-côtes.

Il a précisé que de nombreux navires des gardes-côtes, des marines militaires impliquées dans le dispositif Frontex, l'agence européenne des frontières, et des ONG ont participé à ces opérations.

A Madrid, la Garde civile espagnole a indiqué mardi qu'un de ses navires "a secouru 133 personnes qui se trouvaient à bord d’un bateau pneumatique à quelque 23 miles des côtes de Libye".

Parmi les personnes secourues il y a 93 hommes, 17 mineurs, deux bébés et 23 femmes dont 7 sont enceintes, selon la même source.

L’équipage espagnol cherchait à porter secours à deux autres embarcations pneumatiques et a été sollicité pour en assister trois autres, précise la Garde civile espagnole, ajoutant que le navire prévoyait d'"embarquer 1.300 migrants, sa capacité maximum".

Dimanche, plus de 3.300 migrants avaient déjà été secourus en Méditerranée au cours de 31 opérations distinctes et deux corps sans vie avaient été récupérés, selon les gardes-côtes.

Le beau temps favorise ces départs massifs de migrants qui compliquent fortement les secours. Avec environ 8.300 personnes secourues en 48 heures, le record du 29 août 2016 où environ 7.000 migrants avaient été secourus en 24 heures, n'était pas loin.

Selon des chiffres du ministère italien de l'Intérieur, plus de 73.300 migrants sont arrivés sur le territoire national depuis le début de l'année, en hausse de plus de 14% par rapport à la même période en 2016.

Selon le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR), 2.005 personnes sont mortes ou sont portées disparues depuis le début de l'année en tentant de traverser la Méditerranée.

 

AFP
Le 27 juin 2017

Écrire commentaire

Commentaires : 0