Melania Trump voudrait avoir "le moins de contact possible" avec Donald Trump

e magazine Us Weekly rapporte que rien n'irait plus entre le président américaine et la First lady et assure que le couple ne partagerait pas le même lit.

Un couple de façade. D'après le dernier numéro de Us WeeklyMelania Trump et son époux Donald prennent la pose pour les photographes et puis retournent chacun de son côté. "Elle ne fait pas mystère autour d'elle de la tristesse qu'elle ressent", explique l'hebdomadaire people. 

Quand les époux se retrouvent (ils ne vivent quasiment pas ensemble, Melania Trump ayant insisté pour rester à New York avec leur fils Barron), c'est pour dormir séparément, indique l'une des multiples sources anonymes interrogées par Us Weekly. "Ils ne passent jamais la nuit ensemble. Jamais." Melania et Donald dormiraient bien dans la même chambre, oui, sans pour autant partager le même lit. "C'est très royal de leur part", remarque un interlocuteur du magazine. "Melania veut aussi peu de contact possible avec Donald. Que ce soit lui, la présidence, ou quoi que ce soit qui le concerne, rien ne l'intéresse." 

Des informations démenties par la Maison Blanche. L'un des porte-paroles de la Première dame déplore que les sources utilisées par Us Weekly soient anonymes et évoque des témoignages "fictionnels". 

Us Weekly et ses rapports compliqués avec les Trump

Les informations de l'hebdomadaire sont-elles crédibles? Comme le souligne le magazine Marie Claire américain, Us Weekly entretient un rapport particulier avec la famille du président: le propriétaire du titre, Jann Wenner, souhaiterait vendre son hebdomadaire à David Pecker, président de American Media Inc. et, accessoirement, fervent supporter de Donald Trump.  

Ce ne serait pas non plus la première fois que les rapports entre les deux époux sont remis en question. Lors de l'investiture du président américain, en janvier dernier, une vidéo éloquente avait rapidement fait le tour des réseaux sociaux

On y voyait Melania Trump souriante face au président, avant de sombrer dans une profonde tristesse une fois son époux retourné. Le hashtag "Free Melania" avait été lancé par des internautes inquiets ou facétieux. 

+ Et aussi :

 Par e 22 mars 2017

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0