Mutinerie en Côte d'Ivoire : Tirs nourris à Abidjan et Bouaké

Des tirs nourris étaient entendus lundi au petit matin à Abidjan, selon des habitants, et Bouaké, épicentre de la mutinerie de soldats ivoiriens qui a été relancée vendredi, a constaté un journalistes de l'AFP.

Dans la capitale économique Abidjan, de nombreux tirs étaient audibles en provenance des deux camps militaires d'Akouedo (est), formant la plus grande caserne du pays, selon une habitante qui réside entre les deux enceintes. A Bouaké, des tirs fréquents étaient audibles. Les mutins ont pris l'habitude de tirer en l'air pour montrer leur mécontentement à propos de primes non payées.

AFP
Le 15 mai 2017

Écrire commentaire

Commentaires : 0