Nigeria : au moins 80 lycéennes de Chibok enlevées par Boko Haram libérées

 

276 jeunes filles avaient été enlevées en avril 2014 par le groupe terroriste. En octobre, 21 d'entre elles avaient déjà été échangées contre des prisonniers du groupe djihadiste.

Au moins 80 lycéennes de Chibok ont été libérées des mains de Boko Haram samedi, après plus de trois ans de captivité aux mains du groupe djihadiste nigérian Boko Haram, ont indiqué un ministre, des sources de sécurité et le père de deux filles.

«Je peux confirmer qu'elles ont été libérées», a déclaré le ministre sous couvert de l'anonymat, tandis qu'une source militaire a affirmé qu'«au moins 80 jeunes filles de Chibok» ont été amenées à Banki (nord-est du Nigeria). Enoch Mark, père de deux jeunes filles enlevées, a dit avoir été informé.

En octobre, 21 d'entre elles avaient déjà été échangées contre quatre prisonniers de l'organisation terroriste. Parmi les 276 lycéennes enlevées par Boko Haram le 14 avril 2014, 57 avaient aussi réussi à s'échapper juste après le rapt, et l'une d'elles a été retrouvée par l'armée au mois de mai 2016.

Relayé par les médias du monde entier, ce kidnapping de masse a provoqué une vague d'indignation massive, notamment sur Twitter sous le hashtag #Bringbackourgirls (Ramenez-nous nos filles).

 

R.B. avec AFP

 

Le 7 mai 2017

Écrire commentaire

Commentaires : 0