Philippines : au moins 36 morts dans l'attaque d'un casino à Manille

VIDÉO - L'assaillant a ouvert le feu sur les clients du casino avant de se suicider en incendiant le bâtiment. Alors que l'EI a revendiqué l'attaque, le président, Rodrigo Duterte, affirme qu'il ne s'agit pas d'un attentat terroriste.

Un homme a ouvert le feu dans un casino situé à proximité de l'aéroport de la capitale des Philippines, Manille. Un nouveau bilan fait état de 36 corps découverts dans le Resorts World Manila, selon le chef de la police de la ville, Oscar Albayalde. Les clients ont été attaqués à l'arme automatique par un homme qui a ensuite incendié le complexe hôtelier avant de se suicider. D'après le président Rodrigo Duterte, «la situation particulière à Manille n'est en rien liée à une attaque terroriste.»

» Lire aussi - Philippines: l'armée interpelle les islamistes

Une chasse à l'homme dans le casino

L'attaque a débuté vers minuit heure locale quand l'homme a commencé à tirer dans l'établissement avec un fusil d'assaut M4. Il a ensuite déclenché un incendie en mettant le feu à une table de jeu, a expliqué le chef de la police philippine, Ronald dela Rosa.

L'auteur des tirs, qui semple avoir agi seul, a ensuite disparu dans le chaos, la fumée et la foule des clients affolés. La police a alors lancé une chasse à l'homme qui a duré jusqu'à l'aube dans le casino, l'hôtel et le centre commercial qui font partie du Resorts World Manila.

À l'issue de l'opération, le chef de la police a d'abord annoncé que le tireur avait été abattu par des policiers, avant de changer de version une heure plus tard en déclarant qu'il avait été trouvé mort après s'être suicidé par le feu.

«Le tireur isolé est neutralisé. Il est mort. Il s'est brûlé vif dans une chambre de l'hôtel», a déclaré Ronald dela Rosa. Avant d'ajouter: «il s'est allongé sur le lit, a mis une couverture sur lui, a semble-t-il versé de l'essence sur la couverture et s'est brûlé lui-même». D'après les forces de l'ordre, il s'agissait d'un étranger: «Il semble caucasien, il parle anglais, il est grand et il est blanc, donc c'est probablement un étranger» avait-elle déclaré.

Un cambriolage manqué?

Toujours selon la police, le tireur n'aurait atteint personne avec ses tirs, les 36 victimes seraient mortes de suffocation. 53 personnes ont été blessées, dont 18 hospitalisées, dans des bousculades ou ont été intoxiquées par la fumée de l'incendie. Un garde s'est également blessé avec son arme dans la panique, selon M. Dela Rosa.

Avant l'annonce du décès du tireur, l'organisation Etat islamique (EI) a revendiqué son action, et le président des Etats-Unis Donald Trump a évoqué «un attentat terroriste».

» Lire aussi - L'Etat islamique revendique le meurtre de 29 pèlerins coptes

Pourtant le chef de la police a affirmé à des journalistes qu'il s'agissait probablement d'un cambriolage manqué. Il a précisé qu'avant de se suicider, l'homme avait chargé un sac à dos de jetons d'une valeur de 2,3 millions de dollars, mais s'est ensuite dirigé vers la partie hôtelière du complexe en abandonnant ce sac. Le porte-parole du président philippin Rodrigo Duterte, vient de confirmer la version des forces de l'ordre.

AFP
LeFigaro
Le 2 juin 2017

Écrire commentaire

Commentaires : 0