Une dizaine de chefs d'Etat à l'ouverture du 51 eme sommet de la CEDEAO à Monrovia

La 51è session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a entamé ses travaux ce dimanche à Monrovia, en présence notamment d’une dizaine de chefs d’Etats sur les 15 que compte cette organisation sous régionale.

La cérémonie d’ouverture du 51ème sommet de la CEDEAO s’est tenue sous la présidence de la présidente du Liberia, Mme Ellen Johnson Sirleaf et en présence, notamment, des présidents du Sénégal, du Burkina Faso, du Mali, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Gambie, du Sierra Léone et du Bénin.

Le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, le représentant spécial du secrétaire général des nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Mohamed Ibn Chambas et le Haut-Commissaire de l’Union européenne, Federica Mogherini, prennent part également au Sommet.

Le roi Mohammed VI du Maroc attendu à ce sommet a finalement désisté. La présence à cette conférence du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu en serait la raison principale.
Ce Sommet sera marqué par l’examen de la demande d’adhésion du Maroc à part entière du Maroc à cette organisation régionale, formulée en février dernier, soit juste après le retour du Maroc à l’Union africaine.

Les Chefs d’Etat examineront également la demande du statut d’Observateur formulée par la Tunisie.

Le sommet de Monrovia devra être marqué par la signature du Traité de l’autoroute Dakar-Abidjan, et la pose de la première pierre du projet régional d’énergie électrique qui concerne la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Liberia et la Sierra Léone. 

C’est pour la première fois en 38 ans, que le Libéria  accueille une grande conférence internationale.

La présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf assume la présidence en exercice tournante de la CEDEAO à l’issue du sommet de l’organisation sous régionale tenue à Dakar au Sénégal, le 4 juin 2016.

 

APA
Le 5 juin 2017

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0