Vient de paraître : Au cœur de la brousse / une enfance en Guinée de Philippe Chesnay

À quelques jours de la célébration des 72 h du livre à Conakry, en Guinée, ville nommée Capitale mondiale du livre 2017, Philippe Chesnay peint un tableau spontané de l’Afrique de son enfance, sans chichis ni parti pris, dans un livre paru aux Editions Jean Picollec.

« En ce temps-là, la guerre enflamme le monde » ; ainsi est introduit le récit de Philippe Chesnay à la 4ème de couverture. Et de continuer d’évoquer l’enfance de l’auteur qui se déroule « à 5000 kilomètres de Paris, dans un pays d’Afrique occidentale qui ne fait pas les titres des journaux, la Guinée, alors française, parcourue par une ligne ferroviaire qui, de Conakry à Kankan, à l’embouchure du Niger, traverse une contrée sauvage.

« Au milieu du parcours, en un point de brousse isolé s’installe, envoyée par les Chemins de fer français, une famille avec ses deux enfants de six et sept ans, le père étant chargé de l’exploitation d’une partie de la ligne ».

Ce livre est l’histoire de cette aventure hors du commun : la vie quotidienne en milieu sauvage et parfois dangereux ; la délicate cohabitation avec des populations si différentes ; l’isolement dans une contrée où sévissent encore tant de maladies endémiques…

Mais c’est aussi et surtout l’histoire d’un enfant de six ans, amoureux d’une locomotive, et qui, au long de ce livre, découvre un monde nouveau peuplé d’animaux féroces et de populations dont les mœurs le déconcertent. Original et empreint de fraîcheur, il nous offre un tableau spontané de l’Afrique, sans chichis ni parti pris.

Tout en menant une longue carrière dans l’aéronautique civile, Philippe Chesnay a, occasionnellement, exercé une activité de journaliste indépendant qui s’est concrétisée par la publication d’articles, de reportages et de deux ouvrages sur l’histoire contemporaine du Chili où il a résidé durant cinq ans.

C’est peut-être cette expérience africaine, alors qu’il était si jeune, qui l’a déterminé à consacrer une grande partie de son existence à vivre à l’étranger, de l’Asie du Sud-Est, en passant par l’Afrique du Nord et l’Amérique latine…d’où il a recueilli tant de souvenirs qui enrichissent les nouvelles qu’il prend, aujourd’hui, plaisir à écrire.

Un pur plaisir que la découverte des écrits de cet auteur à ajouter aux rayons de sa bibliothèque à l’unanimité ! 

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Photo : Philippe Chesnay

Notification: 

Non
http://adiac-congo.com/
Le 26 avril 2017

Écrire commentaire

Commentaires : 0