3e mandat en Guinée - Tibou Kamara ministre d'Etat Conseiller personnel du président Alpha Condé s'est prononcé

Le ministre d'Etat Conseiller personnel du président Alpha Condé au cours d'une interview accordée au Journaliste Sanassy Keita, hier, 25 juillet 2017, s'est prononcé entre autres,  sur le débat d'un 3e mandant qui agite la toile.

 

Sanassy Keita - Monsieur le ministre, par rapport à ce troisième mandat que l'opposition évoque souvent.

Que pouvez-vous concrètement répondre ?

Tibou Kamara Ministre d'Etat - Moi je pense qu'on ne peut pas parler d'un troisième mandant, lorsqu'on est au début d'un deuxième mandat, on est même pas encore à la mi-mandat.

Je pense que la préoccupation aujourd’hui, est celle d'aller au bout de ce deuxième mandat, et de faire en sorte, qu'il tienne toutes ses promesses et comble les espérances des guinéens.

Donc, aujourd'hui, les défis et les priorités que nous avons, c'est d'améliorer les conditions de vie de nos populations, c'est de faire en sorte, que le processus électoral qui est en cours soit relancé pour faire face à des échéances qui sont déjà connues. Qui sont les élections communales et communautaires, les élections législatives en 2018, et l'élection présidentielle de 2020.

Je pense qu'il faut créer dès maintenant les conditions, d'aller à ces élections en respectant le jeu démocratique. En faisant en sorte que règne le maximum de transparence, pour que tous les candidats à ces différentes élections, se sentent en confiance et que les résultats qui en seront issus, ne soufrent d'aucune contestation et qui pourrait affecter le climat politique dans notre pays et créer les conditions de violences ou de désordre.

Donc, je pense que, faisons en sorte de réussir ce deuxième mandat, faisons en sorte de créer dans notre pays, un débat sur les institutions, la solidité et la légitimité de ces institutions, et cela dépend d'un processus électoral ouvert , crédible et transparent dont les résultats ne seront contestés par personne.

Moi, je pense qu'aujourd'hui, c'est le vrai débat.

Maintenant, à chaque chose en son temps. S'il est vrai que ce troisième mandat dont on parle tant et qui fait couler beaucoup d'encre et de salive, et qui n'a pas encore été lancé ni par la majorité ni une réforme aurait été entreprise pour parvenir à cela. 

Moi, je pense que faire le débat avant tout cela, c'est gaspiller son temps, son énergie et divertir inutilement notre peuple qui est aujourd'hui préoccupé par son présent et par son avenir.

RTG du 25 juillet 2017

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0