Guinée/Boké: des manifestations font deux morts et de nombreux blessés

 

Boké - jeudi 14 septembre 2017: un deuxième mort par asphyxie gaz lacrymogène et de nombreux blessés, lors de manifestations des citoyens pour  réclamer le rétablissement de l'électricité. Ce sont les conséquences des promesses non tenues, et du mépris pour le peuple de Guinée en général. www.guineesud.com.

 

Rappel des faits

Des manifestations ont éclaté à Boké, une ville située au nord-Ouest de la Guinée et ont fait un mort. Les populations de Boké souffrent d’un manque criard d’eau potable et d’électricité. Au lieu de répondre de manière civilisée aux revendications des citoyens de ladite ville, la police a logé une balle dans la tête d’un manifestant qui est décédé sur le champ.

La paisible ville de Boké souffre énormément de manque d’eau et d’électricité et ce, depuis de longues années. Épuisées par ce mauvais traitement que l’Etat guinéen leur inflige, les populations de Boké ont décidé de manifester pour faire aboutir leur cause. 

Malheureusement, alors qu’elles manifestaient les mains nues, la police quant à elle a chargé les manifestants en tirant sur la foule à balles réelles. Conséquence, un citoyen de Boké s’est pris une balle à la tête et a succombé à ce choc. 

Les forces de sécurité cherchent en vain à justifier leur répression, acte qui a outré davantage les populations qui cette fois, ont choisi d’incendier le siège de la Gendarmerie de Boké. On note dix neuf (19) blessés, dont quatre forces de l’ordre. 

Les autorités gouvernementales guinéennes ne s’étaient pas encore prononcées sur ces événements au moment où nous mettions sur presse, mais il importe déjà de rappeler que le délestage est très prononcé à Boké, outre la grande misère dans laquelle gît la population dans son ensemble. 

Le manque d’emplois pour les jeunes, le manque d’eau source de vie, le manque d’électricité et l’insécurité grandissante dans cette ville du nord-ouest guinéen, ont fini par outrer les habitants de Boké et ont occasionné ce soulèvement. 

Comment comprendre que Boké qui renferme les 2/3 de la surface bauxitique de la Guinée, puisse être si misérable?

https://www.afrique-sur7.fr

Le 15 septembre 2017

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0