Les enfants sont meilleurs que nous pour saisir le monde qui nous entoure

Ils perçoivent mieux ce qui se passent à l'arrière-plan.

Ils ont beau ne pas percevoir la dureté et la violence du monde des adultes, les enfants sont plus doués que nous pour comprendre notre environnement avant même de savoir lire. Le site Science of us nous explique que Daniel Plebanek et Vladimir Sloutsky, de l'université de l'Ohio, viennent de réaliser des travaux très intéressants sur le sujet et les ont publiés dans la revue Psychological Science.

Avec leur équipe, ils ont constitué deux groupes de personnes: d'un côté des adultes, de l'autre des enfants âgés de 4 ou 5 ans. Ils leur ont ensuite présenté plusieurs images de formes vertes et rouges, en leur demandant de se concentrer sur ces dernières. Puis d'autres images ont été montrées aux participants, légèrement différentes des premières, qui devaient alors relever ce qui avait changé.

«Quand on en vient aux formes rouges, écrit Science of us, sur lesquelles on a demandé aux participants de se concentrer, les adultes étaient plus à même que les enfants de repérer des changements. Mais pour les formes vertes en arrière-plan, l'inverse était vrai: les enfants étaient significativement meilleurs pour relever n'importe quel changement d'une série à l'autre.»

Une vidéo fascinante publiée sur YouTube permet de réaliser soi-même ce genre de test. En concentrant son attention devant soi, il devient presque impossible de noter les changements pourtant flagrants d'une image à une autre.

Différentes attentions

La chercheuse Alison Gopnik, spécialisée dans le développement psychologique à Berkeley, a livré une analyse très intéressante de l'étude dans une contribution au site du Wall Street Journal. «Nous disons souvent que les jeunes enfants n'arrivent pas à prêter attention. Mais ce que nous voulons vraiment dire, c'est qu'ils sont mauvais pour prêter attention, qu'ils ne scannent pas le monde comme les adultes le font. Les enfants apprennent  autant qu'ils peuvent du monde qui les entoure, même si cela veut dire qu'ils sont distraits par l'avion au loin dans le ciel ou le morceau de papier sur le sol quand vous essayer de les emmener à la garderie. Les adultes, en revanche, se concentrent et agissent efficacement et rapidement, même si cela veut dire qu'ils ignorent ce qui les entoure.»

La prochaine fois qu'un enfant semble donc ailleurs, cela ne veut pas forcément dire qu'il est rêveur. Il peut être tout simplement en train d'observer une merveille du monde qui vous échappe.

Repéré par Vincent Manilève 
Slate.fr
Le 24 février 2017

Écrire commentaire

Commentaires : 0